90 % des bénéficiaires d’un congé individuel de formation voient leurs conditions de travail s’améliorer




93 % des personnes ayant suivi un congé individuel de formation (Cif) accèdent à la certification visée à l’issue de leur formation et 47 % des bénéficiaires du dispositif occupent, un an plus tard, un poste en lien avec leur formation.


93 % des personnes ayant suivi un congé individuel de formation (Cif) accèdent à la certification visée à l’issue de leur formation, indique une étude réalisée par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) [1] consacrée au dispositif qui permet de décrocher une qualification, enrichir ses compétences, évoluer dans son métier et changer d’orientation professionnelle :

Sur le plan de l’évolution professionnelle, 47 % des bénéficiaires du dispositif occupent, un an plus tard, un poste en lien avec leur formation. Et 85 % d’entre eux ont changé d’employeur. Pour les personnes en CDI, qui avaient la possibilité de reprendre leur poste à l’issue de leur formation, le taux de changement d’employeur est identique, souligne l’étude : 84 %.

Améliorations au quotidien

Cependant, la réalisation d’un projet professionnel prend parfois du temps. Au bout d’un an, « un tiers des bénéficiaires est encore en cours de transition, soit parce qu’ils sont encore à la recherche d’un nouvel emploi, soit parce qu’ils sont en phase de création d’entreprise », précise l’étude. Il arrive aussi qu’un projet n’aboutisse pas, une situation qui concerne 17 % des bénéficiaires.

Plus généralement, l’étude montre que le Cif conduit à une amélioration des conditions de travail : c’est le cas pour 90 % des bénéficiaires ayant changé de poste. Dans le détail, 83 % des personnes se disent plus intéressées par les tâches qu’elles ont à effectuer, 53 % voient leur temps de travail évoluer de manière positive (stabilisation des horaires, passage au temps plein, etc.) et 52 % bénéficient d’un salaire plus élevé.

Effet positif sur l’emploi

Lors de leur entrée en formation dans le cadre d’un Cif, les trois quarts des bénéficiaires occupent un emploi en contrat à durée indéterminée et 25 % sont en demande d’emploi après un contrat à durée déterminée ou une mission d’intérim. Et parmi eux, 76 % trouvent un emploi à l’issue de leur formation.

Chaque année, environ 40 000 personnes partent en congé individuel de formation dont 32 000 au sein du réseau des Fongecif et du Faf-TT.


Centre Inffo, Estelle Durand

Notes

[1Étude sur la transition professionnelle des salariés ayant bénéficié du congé individuel de formation en 2015, réalisée par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) avec l’Observatoire des transitions professionnelles (OTP) et le réseau des Fongecif et du Fonds d’assurance formation du travail temporaire (Faf-TT).