Le Copanef met en place deux groupes de travail sur l’évolution du bilan de compétences




Le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation) a annoncé le 3 octobre le lancement de deux groupes de travail devant plancher sur l’évolution du bilan de compétences. Le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation) a annoncé le 3 octobre le lancement de deux groupes de travail devant plancher sur l’évolution du bilan de compétences.

L’idée est d’en faire un outil de projection professionnelle, plutôt qu’un simple bilan tel que recommandé par le rapport approuvé par le bureau du Copanef du 4 juillet dernier.

Constitués par l’intermédiaire du FPSPP [1], leurs travaux avanceront sous l’égide d’un comité de pilotage paritaire. Tous les acteurs du secteur seront associés à cette démarche : la DGEFP, Pôle emploi, les Fongecif, les Opacifs, les Opca, indique le communiqué.


Cahier des charges

Un groupe de travail sera en charge de rédiger un cahier des charges national du bilan de compétences, « pensé en articulation avec celui du Conseil en évolution professionnelle (CEP).  ». Le rapport suggérait que le cahier des charges établisse 3 phases de prestations : «  préliminaire  » pour fixer le programme prévisionnel entre le prestataire et le bénéficiaire ; «  d’investigation  » pour établis les différents scenarii de projection professionnelle et «  conclusive  » pour construire concrètement le projet professionnel. Le cahier des charges doit aussi comprendre un référentiel destiné aux Opacif leur permettant de s’assurer que les prestataires de bilan de compétences référencés répondent aux critères du décret qualité

Modèle économique

Un deuxième groupe de travail portera en parallèle sur le modèle économique du bilan de compétences. Un expert, qui sera désigné lors du conseil d’administration du 12 octobre, devra réaliser une «  analyse approfondie et formulera des propositions concrètes quant à son optimisation, sous la responsabilité du comité de pilotage paritaire et en relation directe avec le premier groupe de travail.  »

Les groupes de travail commenceront à partir du 9 octobre et se réuniront à raison d’une fois par mois, le travail à distance prenant le relais entre les réunions mensuelles. La fin des travaux est prévue au plus tard fin mars 2018.


Béatrice Delamer, Centre Inffo

Notes

[1Fonds de sécurisation des parcours professionnels.