Augmentation de 12 % de la collecte du Fafiec en 2016




Le Fafiec vient de publier son rapport d’activité 2016. Une année active pour le collecteur des contributions formation des entreprises et de la taxe d’apprentissage des métiers de l’ingénierie, du numérique, des études, du conseil et de l’événement qui a pu compter sur une collecte en progression de 12 % à 492 millions d’euros contre 440 millions d’euros en 2015.


Le Fafiec a bénéficié de la croissance des effectifs de la branche (+ 40 000 salariés sur un total de 796 380), et de l’apport de la collecte de la taxe d’apprentissage (+ 40%). Depuis le second semestre 2016, s’ajoute à ces ressources, un versement volontaire qui permet au Fafiec de déployer une offre d’accompagnement sur-mesure aux entreprises.

L’accompagnement des entreprises renforcé

Dans un secteur dynamique, en constante évolution et souvent confronté à une pénurie de compétences, le Fafiec investit davantage dans les services aux entreprises (296 millions d’euros en 2016 contre 265 millions en 2015). Ses conseillers formation ont ainsi organisé près de 250 réunions d’information en 2016. Parallèlement, des diagnostics de gestion des ressources humaines ont été réalisés dans 220 entreprises et 65 % des dossiers financés sont des accompagnements RH. Sur le terrain des formations, le Fafiec, épaulé par l’Observatoire de la branche et le nouvel Observatoire dynamique des métiers lancé début 2016, a renouvelé 14 actions collectives nationales afin de répondre à des besoins en compétences identifiés comme stratégiques. Ces formations modulaires courtes ont ainsi eu pour sujet « Maîtriser la commande publique » ou encore les outils, méthodes et langage du « Cloud computing » et du « Big data ».

Une politique qualité exigeante

Autre chantier sur lequel s’est fortement engagé le Fafiec en 2016, le contrôle et le suivi de la qualité de ses plus de 10 000 organismes de formation partenaires s’appuie sur le projet « Autodiagnostic et audit ». Ce dispositif décline les six critères définis par le décret du 30 juin 2015 auxquels sont associés une trentaine d’indicateurs et de recommandations. Par ailleurs, un audit est réalisé par un prestataire extérieur choisi par appel d’offres. Enfin, cette opération qualité a généré 77 visites des services du Fafiec contre 2 en 2015 et le contrôle de 6 127 dossiers contre 4 288 en 2015.

Promotion de l’apprentissage

Devenu collecteur de la taxe d’apprentissage, le Fafiec investit dans la promotion de l’apprentissage et de ses métiers. En créant une nouvelle marque baptisée « Concepteurs d’Avenirs », l’Opca se donne comme objectif de créer des liens entre les entreprises et des formations du niveau Bac à Bac+5. La signature d’une convention de coopération avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a formalisé les contours de ce rapprochement. « Concepteurs d’Avenirs » a permis de financer 34 projets pour un montant total de 1 563 392 euros. En 2017, le Fafiec affiche un objectif de 15 600 contrats de professionnalisation contre 13 400 en 2016.


Centre Inffo, Catherine Trocquemé