Disparition de Gilles Loffredo, ancien directeur du Fonds unique de péréquation




Ancien directeur de l’Agefal et du Copacif [1] puis du Fup [2] – qui ont cédé la place au FPSPP [3] – Gilles Loffredo nous a quitté le 24 décembre 2017 à l’âge de 71 ans. Ceux qui l’ont connu saluent « un homme d’une grande élégance »


« Il réussissait toujours à trouver un terrain de conciliation en faisant appel aux mots justes au bon moment, avec élégance et bienveillance. C’était un grand monsieur. » Nicolas Mazloum, ancien directeur administratif et financier du FPSPP, a côtoyé Gilles Loffredo pendant 25 ans au sein du Fonds paritaire et des organismes qui l’ont précédé. « Le rôle de directeur est délicat : il doit se montrer à l’écoute de toutes les parties – patronales et salariées – tout en observant une stricte neutralité, et ce au service de l’intérêt général. Gilles était remarquable dans ce rôle de médiateur », poursuit-il.

Un grand respect du paritarisme

Ancien directeur de l’Arepa [4], puis délégué national à la formation professionnelle à l’APCCI [5] Gilles Loffredo devient directeur du Copacif à la fin des années 80. En 1996, cet organe de régulation juridique des Fongecif, voit ses compétences étendues à la régulation financière et se regroupe avec l’Agefal. Gilles Loffredo prend la tête des deux entités.

Martine Le Guennec, qui devient cette année là coordinatrice régionale de la formation professionnelle en Midi-Pyrénées l’a bien connu : « Son sens du dialogue a beaucoup contribué à fluidifier le dialogue social. Il était très attentif aux personnes », se souvient-elle. Un avis que partage Michel Fortin (FO), qui fut notamment président du Copacif de 2003 à 2004. Celui-ci loue son « grand respect du paritarisme » : « C’était un vrai humaniste, un homme très cultivé qui savait parler aux politiques comme aux paritaires. C’est pourquoi il était respecté de tous. »

Structuration du réseau des Opacif

« Je connaissais Gilles depuis 1985. C’était quelqu’un de très chaleureux et compétent. Il a fait beaucoup pour la structuration du réseau des Opacif de branche », se rappelle Gérard Guedez, gérant du cabinet de conseil Media-Slide depuis 2002, qui a notamment été chef de service formation continue au CNPF (1985-1989) – aujourd’hui Medef – et directeur de l’Agefaforia (1992-1998) – aujourd’hui Opcalim. En 2004, avec la loi relative à la formation professionnelle tout au long de la vie, l’Agefal et le Copacif fusionnent pour devenir le FUP. « Il a continué de se montrer très actif au sein de ce nouveau fonds et a apporté son soutien a des projets interbranches ambitieux », ajoute Gérard Guedez.

Quand Gilles Loffredo prend sa retraite, fin 2007, il est remplacé à la tête du Fup par Bernard Abeillé. « Il a bien pris le temps de m’accueillir et de me mettre au courant de tous les rouages durant la passation. J’ai vraiment apprécié de le côtoyer pendant cette période, et nous n’avons jamais perdu le contact. Il était généreux, s’intéressait à tout. C’était à lui seul une encyclopédie du paritarisme », se souvient-il.

Gilles Loffredo a été enterré à Périgueux le 29 décembre 2017.


Aurélie Gerlach, Centre Inffo

Notes

[1Association de gestion du fonds des formations en alternance / Comité paritaire du congé individuel de formation

[2Fonds unique de péréquation

[3Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels

[4Association régionale de l’éducation permanente en Aquitaine, aujourd’hui Aquitaine Cap Métiers

[5Assemblée permanente des chambres de commerce et d’industrie, devenue depuis CCI France