Le Fafsea simplifie la prise en charge du CPF hors temps de travail




Le Fafsea, Fonds national d’assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles, qui intervient en tant qu’Opca, Opacif et Octa, vient de lancer une procédure simplifiée et entièrement dématérialisée pour les demandes de prise en charge de formation hors temps de travail.


Concrètement, les salariés des entreprises adhérentes qui souhaitent mobiliser leur compte personnel de formation (CPF) sans faire intervenir leur employeur peuvent effectuer toutes les formalités, y compris l’envoi des justificatifs, à partir du site portail du gouvernement géré par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Ce service de télétransmission des dossiers a nécessité de procéder à une deuxième phase d’interfaçage entre le système d’information du Fafsea et celui de la CDC, après celle déjà réalisée en 2015 lors de la création du CPF.

Traitement en temps réel

Avantage de cette procédure entièrement dématérialisée : les demandes de prise en charge de formation au titre du CPF, hors temps de travail, peuvent être traitées en temps réel alors que dans l’ancien système, le délai entre le dépôt et la transmission du dossier pouvait atteindre une semaine. En moyenne le temps de traitement d’un dossier (pendant ou hors temps de travail) par le Fafsea est de six jours.

Premier Opca à proposer ce parcours simplifié, le Fafsea indique avoir validé en près de trois semaines 30 dossiers CPF hors temps de travail de façon dématérialisée. Les demandes de formation au titre du CPF pendant le temps de travail s’effectuent déjà à 100 % en ligne par le biais de la plate-forme Netservices mise en place par le Fafsea pour communiquer avec les entreprises qu’il accompagne.

Au 30 juin 2018, 5 675 formations au titre du CPF ont été prises en charge par le Fafsea dont 27,8 % (1 579) hors temps de travail, une proportion qui a augmentée de deux points en un an.


Centre Inffo, Estelle Durand