Le Forco lance un cycle de réunions d’informations régionales




Le Forco, l’Opca du commerce et de la distribution, part à la rencontre de ses adhérents. Objectif ? Décrypter la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel et présenter ses enjeux et oppportunités. Pour l’Opca, c’est l’occasion, selon Marie-Hélène Mimeau, présidente du Forco, d’exercer son « rôle de conseil, mais aussi de pédagogie ».

Permettre aux entreprises du commerce et de la distribution de s’approprier rapidement les nouvelles modalités de mise en œuvre de la formation professionnelle et de l’apprentissage issues de la loi du 5 septembre 2018, telle est l’ambition du « Forco Réforme Tour ».

Top départ en octobre

Deux régions seront ainsi visitées dès le mois d’octobre (Centre-Val de Loire et Île-de-France), suivies en novembre par les Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes. Bourgogne-Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Grand Est devront eux patienter jusqu’en janvier 2019.

Dans chacune de ces régions, le Forco organisera une demi-journée d’information à destination de 150 à 300 personnes. Quatre temps forts devraient structurer ces réunions : d’abord, la présentation des principaux changements induits par la loi ; deuxièmement, le calendrier de mise en œuvre des dispositifs et de leurs modalités de financement ; troisièmement, les points de vigilance et opportunités à saisir et, enfin, un temps d’échange avec les participants.

Ce dispositif est complété d’une série de trois webinaires. Le premier est programmé au 1er octobre, les deux autres auront lieu d’ici décembre en fonction de l’actualité et du rythme de publication des décrets.

Le calendrier

Les réunions présentielles
. Jeudi 11 octobre : Orléans (Centre-Val de Loire)
. Vendredi 19 octobre : Paris (Île-de-France)
. Jeudi 15 novembre : Lille (Hauts-de-France)
. Mercredi 21 novembre : Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes)
. Janvier 2019 : Bourgogne-Franche-Comté, Paca, Grand Est.

Les webinaires
. Lundi 1er octobre
. Deux autres programmations à venir d’ici décembre


Nicolas Deguerry, Centre Inffo