Mise en ligne d’e.Actalians, plateforme dédiée à l’anticipation des besoins en formation




Une « dématérialisation totale du plan de développement des compétences », c’est l’objectif de la plateforme e.Actalians, qui est mise en ligne ce lundi 29 octobre.

Les 130 000 entreprises adhérentes d’Actalians, l’Opca des professions libérales, des établissements de l’hospitalisation privée et de l’enseignement privé peuvent désormais l’utiliser pour tracer leurs actions de formation envisagées, prévues et réalisées, avec une vision des engagements possibles en matière de financement.

e.Actalians « apporte une vision nouvelle de la gestion du plan de développement des compétences, explique l’Opca dans un communiqué. C’est un dispositif agile et collaboratif, où le salarié est coproducteur de son parcours et l’entreprise maître d’œuvre de sa stratégie ».

Le dispositif est particulièrement tourné vers les TPE (93 % des adhérents), qui ne sont pas dotées de service RH ou de référent formation. Le service leur rappelle notamment les échéances à respecter (gestion des retours de formation, entretiens professionnels, etc.). Les salariés (315 000 dans ces TPE, sur les 692 400 de l’ensemble des adhérents) ont la possibilité d’émettre directement des souhaits de formation. Ils consultent le « e-catalogue » développé par Actalians.

Boîte à outils et baromètre prospectif

Au-delà des entreprises, ce nouveau service, « véritable baromètre prospectif, permet aux branches d’avoir une vision à long terme des besoins de formation des individus, d’identifier les demandes spécifiques au sein de chacun des territoires et, donc, d’adapter au mieux les offres de formation en prenant en compte la réalité du terrain », commente Joëlle Loussouarn-Peron, présidente d’Actalians.

Mise à jour en temps réel, la plateforme est accessible en continu sur ordinateurs, tablettes et smartphones. « C’est le premier outil numérique d’optimisation de gestion du plan de compétences », insiste Philippe Gaertner, vice-président d’Actalians (et par ailleurs titulaire d’une pharmacie d’officine de sept salariés). « Une vision partagée par le gouvernement, comme en témoigne l’application CPF pour les salariés, attendue à l’automne 2019. »

Le dispositif a vocation à devenir, pour les dirigeants, « l’outil de pilotage incontournable » de la stratégie formation de l’entreprise, et plus largement de la politique RH.


François Boltz, Centre Inffo