Pour l’U2P, il y a urgence à reprendre la négociation sur la formation professionnelle




L’U2P se démarque des deux autres organisations patronales – Medef et CPME – qui viennent d’annuler une deuxième séance de négociation sur la formation professionnelle.

Dans un communiqué diffusé vendredi 26 janvier, date à laquelle devait reprendre la négociation après un premier ajournement le 19 janvier, l’organisation qui fédère les entreprises des secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité et des professions libérales, estime qu’il est « indispensable et urgent de se remettre autour de la table ».

Son président, Alain Griset, demande à ses homologues du Medef et de la CPME « de reconsidérer leur position et de se donner les moyens de bâtir une réforme solide, digne de l’enjeu et soucieuse de l’intérêt général ».

Une place pour les Régions

Pour l’U2P, l’objectif de la réforme c’est le développement de l’apprentissage et les questions de pilotage et de financement qui opposent les Régions, le Medef et la CPME ne doivent pas prendre le dessus.

Dans ce débat sur l’apprentissage qui touche à l’alternance, un des volets de la négociation sur la formation professionnelle, l’U2P considère que les branches professionnelles doivent avoir un rôle central, mais que les Régions ont également leur place dans le dispositif « compte tenu des missions qui leur sont confiées en matière de formation, de développement économique et d’aménagement du territoire ».

Dix propositions

L’U2P a participé à la concertation qui doit donner lieu à la présentation d’un pré-rapport le 30 janvier. Dans ce cadre, l’organisation patronale a identifié dix mesures qui pourraient contribuer au développement de l’apprentissage.

Sur le plan du financement, elle estime qu’il faut consacrer l’intégralité de la taxe d’apprentissage à la formation des apprentis et à la gestion des centre de formation. « Si la gestion de la taxe est principalement du ressort des Opca [1], les Régions doivent pouvoir continuer à assurer la péréquation pour le financement des CFA multi-branches et interprofessionnels », précise l’U2P.


Estelle Durand, Centre Inffo

Notes

[1Organisme paritaire collecteur agréés