Restauration de collectivités

Fiche signalétique de la convention collective

Convention Collective Nationale modifiée par

Accords relevant de cette Convention Collective Nationale

Modifié par

CPNE de la branche

CPNEFP-RC

Adresse :
9 rue de la Trémoille
75008 Paris

Téléphone : 01 56 62 16 16

Courriels : info@snrc.fr

Site internet : http://www.snrc.fr/

Observatoire de la branche

Observatoire prospectif des métiers et des qualifications de l'hôtellerie, de la restauration et des activités de loisirs

Adresse :
Direction études et recherche
3 rue de la Ville l'Evêque
75008 Paris

Téléphone : 01 40 17 20 20

Courriels : observatoire@fafih.com

Site internet : https://www.fafih.com/

CQP associés à cette branche

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE.

    Description de l'emploi : Réception et approvisionnement des produits, préparations culinaires, mise en place de la salle, caisse, laverie, buffet, application des règle d'hygiène et de sécurité. Emplois nécessitant un niveau général 5 bis ou 5, une maîtrise et une technique minimale de 3 à 6 mois. L'activité s'exerce en restauration commerciale, dans les cafétérias des centres commerciaux, des autoroutes, des aéroports ou dans les résidences de vacances de grande capacité. Les appellations les plus courantes pour cet emploi sont agent de restauration, employé de restauration, étager/étagère. Le CQP agent de restauration atteste de capacités en autonomie pour la réception et l'approvisionnement : - contrôler en quantité et en qualité les produits en référence aux bons de livraison et aux normes HACCP ; - stocker et contrôler la rotation des produits - assurer les préparations culinaires : fabriquer, assembler et dresser des préparations culinaires simples froides ou chaudes, assembler les produits semi-élaborés, conditionner et conserver les produits ; - tenir un buffet : accueillir les clients et prendre les commandes, approvisionner le linéaire en contribuant à la mise en valeur des produits, coordonner son activité avec celle de la fabrication/cuisine, produire devant le client ; - mettre en place la salle : veiller à la propreté de la salle, des meubles de service, mettre à jour les outils de l'animation commerciale avant et en cours de service, débarrasser les tables ; - assurer les opérations de caisse : gérer le flux de clientèle, utiliser le matériel de typage, utiliser la balance de caisse, encaisser ; - assurer la laverie : réceptionner, trier et répartir la vaisselle dans les paniers adaptés, vérifier la propreté en sortie, trier et répartir la vaisselle selon les différents buffets, respecter les normes HACCP.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°4079

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°12056

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : Assurer l'accueil de la clientèle. Participer à la gestion et à la commercialisation de l'établissement ainsi qu'à l'encadrement du personnel. Dans les hôtels, assurer la réception et ponctuellement, travailler dans les étages. Dans les restaurants, superviser le travail de la cuisine et de la salle et ponctuellement, effectuer le service..

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°4078

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°12383

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Approvisionner, gérer les stocks ; cuisiner ; gérer la production ; manager et animer l'équipe ; communiquer avec les clients/convives dans des structures variées (de 50 à 2000 repas par jour ; établissements de santé, entreprises, scolaires, loisirs).

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°20609

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Oui Oui Oui Non renseigné Non renseigné

    Commentaires public / pré-requis : Salariés des entreprises de restauration collective souhaitant évoluer vers un poste de chef gérant. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : Production et distribution culinaires ; animation de l’équipe de travail ; relationnel clients ; relationnel convives ; gestion courante de l’unité ; application et contrôle des règles d’hygiène et de sécurité. Emplois nécessitant un niveau général 4, une maîtrise technique et une expérience minimale de 2 ans. L'activité s'exerce en restauration de collectivité dans des entreprises de 50 salariés à 20 000 salariés, avec une forte concentration de salariés dans quelques grandes entreprises. Dans les grandes entreprises, le chef gérant est en général un agent de maîtrise, responsable de son unité et placé sous la responsabilité d'un chef de secteur.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°6040

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : Le commis de cuisine exerce son activité dans des entreprises qui peuvent varier selon : - la taille : depuis l'entreprise où seules 2 personnes sont en cuisine jusqu'aux entreprises où la brigade de cuisine compte plusieurs dizaines de personnes ; - le type de prestations : depuis le plat du jour à visée économique jusqu'aux établissements proposant une cuisine raffinée ; - le mode de commercialisation : restauration collective ou restauration commerciale. En comptant la restauration commerciale et la restauration collective c'est quelques 150 000 points de consommation qui distribuent chaque jour des repas. Si les prestations offertes par ces établissements sont d'une grande diversité, les compétences nécessaires pour exercer un métier en cuisine restent cependant assez proches quel que soit le type d'établissement. La taille des entreprises est également très diverse mais 9 établissements sur 10 emploient moins de 10 salariés. Le commis cuisine, aide de cuisine exerce sa fonction sous la responsabilité directe du cuisinier ou du chef. Les activités et les compétences décrites dans les CQP correspondent à un « coeur de métier » qui s'applique quel que soit le type d'établissement. Les principales capacités attestées sont : - réceptionner et vérifier et reconditionner les denrées alimentaires livrées (DLC, température, traçabilité...) ; - effectuer un inventaire simple ; - préparer son poste de travail ; - planifier les étapes de la réalisation ; - travailler les fruits légumes et condiments en utilisant le matériel approprié (mandoline, robot, trancheur) ; - refroidir réglementairement une préparation alimentaire ; - transformer des produits bruts (viandes poissons, volailles) ; - utiliser des produits semi élaborés - mettre en oeuvre différentes techniques de cuisson ; - réaliser des plats chauds ou froids et des remises en température ; - présenter et décorer les préparations selon les consignes ; - vérifier la conformité avec les bons de restaurant ; - respecter les temps de dressage ; - envoyer les plats dans le respect des consignes ; - dresser une liste des produits et matériels nécessaires ; - nettoyer et ranger son poste de travail.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°9106

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : Animer des jeux de hasard et d'argent. Participer au développement technique des jeux de table. Entretenir uns atmosphère de convivialité tout en veillant à ce que les jeux se déroulent dans le respect de la réglementation des jeux dans les casinos.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°18230

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Préparer, sous le contrôle de sa hiérarchie, assembler et cuire des produits culinaires spécifiques dans des crêperies ou des restaurants. Appliquer les règles d'hygiène et de sécurité.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°20608

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : En comptant la restauration commerciale et la restauration collective c'est quelques 150 000 points de consommation qui distribuent chaque jour des repas. Si les prestations offertes par ces établissements sont d'une grande diversité, les compétences nécessaires pour exercer un métier en cuisine restent cependant assez proches quel que soit le type d'établissement. La taille des entreprises est également très diverses mais 9 établissements sur 10 emploient moins de 10 salariés. Les postes peuvent être : cuisinier expérimenté, chef de cuisine. Les principales capacités attestées par le CQP cuisinier sont les suivantes : - choisir des produits en explicitant les critères de qualité utilisés ; - contrôler les approvisionnements ; - gérer les stocks ; - réaliser tous les modes de cuisson ; - réaliser tous les fonds, appareils, sauces ou déléguer de tout ou partie de l'activité aux membres du personnel en cuisine ; - créer de nouveaux plats et élaborer leurs fiches techniques ; - contrôler la qualité de la production ; - respecter les normes d'hygiène et sécurité alimentaire ; - superviser la distribution en salle ; - contrôler la bonne utilisation des équipements et des matériel ; - réaliser des analyses de coûts matière et leur incidence sur le prix de vente ; - déterminer les besoins en denrées alimentaires dans le cadre d'un budget défini ; - contrôler le rendement aux différents stades ; - élaborer des menus, une carte ; - analyser les dysfonctionnements dans le processus de production culinaire et mettre en oeuvre des actions correctives ; - créer et maintenir la cohésion et la motivation des équipes ; - répartir les tâches entre les membres de la brigade ou de l'équipe, établir des plannings ; - vérifier l'application des consignes, modes opératoires ; - superviser l'ensemble des activités et de leur résultat.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°9107

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Préparer, transformer et présenter les fruits de mer selon les normes d'hygiène et de sécurité alimentaires et la charte qualité de l'établissement, essentiellement des restaurants et des brasseries.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : Remise en état des chambres ; participation à l’accueil de la clientèle ; préparation et service du petit déjeuner en salle et en chambre ; application des règles d’hygiène et de sécurité. Emplois nécessitant un niveau général 5 bis ou 5, une maîtrise et une technique minimale de 3 à 6 mois. L'employé(e) d'étages exerce dans tous types d'établissements hôteliers. Les appellations les plus courantes pour cet emploi sont employé(e) d'étages, valet de chambre ou femme de chambre. Capacités attestées : - appliquer les techniques des étages : remise en état des chambres (à blanc ou en recouche), des sanitaires, réapprovisionner en produits d'accueil et en linge, contrôler l'état des équipements et signaler les anomalies ; - appliquer les techniques d'entretien les plus courantes, utiliser correctement et stocker les produits d'entretien, contrôler le bon fonctionnement du matériel ; - contrôler l'état du linge et préparer son départ à la blanchisserie ; - assurer le service des petits déjeuners en salle : mise en place de la salle, accueil de la clientèle, approvisionnement pendant le service, débarassage des tables et vaisselle - assurer le service des petits déjeuners en chambre : préparer et vérifier la conformité des plateaux à la commande (contenu, horaire), débarrasser les plateaux ; - appliquer les règles d'accueil, de communication et de comportement : appliquer les règles de savoir vivre, communiquer de façon précise et courtoise, respecter les consignes et tableaux de service ; - respecter les consignes d'hygiène et de sécurité.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°4077

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE.

    Description de l'emploi : Appliquer et faire appliquer les règles de d'hygiène et de sécurité, organiser la production et les nettoyages, informer les convives sur l'équilibre alimentaire, respecter les règles de gestion, accueillir et intégrer les nouveaux embauchés, animer un briefing, accueillir un convive. Emplois nécessitant un niveau général 5 bis ou 5, une maîtrise et une technique minimale de 3 à 6 mois. L'activité s'exerce dans les entreprises de restauration collectivité dans le cadre d'un contrat de prestation de service passé avec un client (hôpital, école...) dans les filières suivantes : santé, entreprises, scolaires. Le CQP employé qualifié de restauration atteste, de capacités techniques : - préparer les produits de base en respectant leur mode de production et de conservation ; - respecter les règles d'hygiène et de sécurité ; - appliquer les règles de sécurité alimentaires ; - planifier la production froide ; - adapter le planning de production et l'expliquer ; - appliquer le protocole de nettoyage ; - identifier les risques et mettre en place les mesures préventives ; - organiser les postes de travail en fin de service ; - valoriser les produits restants capacités commerciales : - proposer des prestations adaptées ; - proposer un repas équilibré ; - vendre les produits et informer les convives ; capacités relationnelles : - présenter le restaurant et son environnement ; - présenter l'entreprise ; - transmettre les règles de base de la sécurité ; - désamorcer les tensions ; - manager et animer son équipe.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°6042

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE.

    Description de l'emploi : Participer à la production froide, appliquer les règles de sécurité alimentaire et au travail, aménager son poste de travail, organiser son poste de travail, tenir une caisse, communiquer avec son équipe et les convives. Emplois nécessitant un niveau général 5 bis ou 5, une maîtrise et une technique minimale de 3 à 6 mois. L'activité s'exerce dans des entreprises de restauration de collectivité (scolaire, santé, entreprise). Les dimanches et jours fériés peuvent être ouvrés. L'employé(e) technique de restauration peut avoir à travailler la nuit. Le CQP employé(e) technique de restauration atteste de capacités techniques : - préparer les produits de base en respectant leur mode de production, de conservation et les règles d'hygiène et de sécurité ; - connaitre et appliquer les procédures de tarification capacités commerciales ; - participer à la promotion du produit ; - réorganiser l'aire de vente ; - valoriser les produits ; capacités relationnelles et comportementales : - s'intégrer au sein d'une équipe ; - accueillir et communiquer avec l'équipe et les convives - participer à la garantie d'une prestation de qualité tout au long du service.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°6039

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Non Non Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : L'activité s'exerce dans toute entreprise assurant une prestation de restauration : - restauration de type traditionnel ; - hôtel avec restaurant ; - brasserie - café/brasserie ; - restauration à thème ; - traiteurs, organisateurs de réception. Les postes peuvent être : exploitant en restauration, restaurateur, traiteur. Les capacités attestées par le CQP Exploitant en restauration sont : Techniques : - gérer les achats, les stocks, les factures clients et fournisseurs ; - réaliser et contrôler les inventaires ; - traiter les bons de livraison et les factures fournisseur ; - contrôler les coût, les ratios, les écarts ; - gérer le budget de fonctionnement ; - effectuer les rapprochements bancaires ; - analyser le compte d'exploitation et le bilan ; - préparer les documents pour le comptable ; - gérer les effectifs suivant l'activité ; - recruter le personnel, l'accueillir et le former ; - animer et gérer son équipe ; - établir les contrats de travail, préparer la paie ; - contrôler la production et la distribution ; - respecter les normes d'hygiène et de sécurité ; - analyser les tableaux et les ratios financiers. Commerciales : - identifier la clientèle et l'environnement local ; - mettre en place les supports commerciaux internes ; - développer une politique commerciale et marketing ; - promouvoir son établissement. Transversales: - analyser les risques de dysfonctionnement de l'entreprise et les traiter.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°6041

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : Les hôtels classés avec ou sans restaurant sont aujourd'hui en France environ 20 000. Toutefois seuls 1/5 environ de ces établissements emploient une gouvernante. Si seulement 5% des établissements classés 0/1 étoile ont une gouvernante, 40% des 4 étoiles et luxe en emploient au moins une. On observe donc une forte dépendance entre la catégorie de l'hôtel et cette profession. En ce qui concerne les établissements de collectivité, les chiffres sont mal connus mais il s'agit là d'un secteur en pleine expansion (notamment pour les maisons de retraite). Les postes peuvent être gouvernante d'hôtel, gouvernante générale, gouvernante. Les principales capacités attestées par le CQP gouvernante sont les suivantes : - inventorier et répartir des tâches quotidiennes et périodiques ; - détecter et traiter les situations de conflit, de démotivation dans les équipes d'étages ; - recruter et faciliter l'intégration des nouveaux arrivants ; - fournir au personnel toutes les informations nécessaires à un travail de qualité ; - contrôler la bonne utilisation des matériels, produits, fournitures ; - contrôler quantitativement et qualitativement le linge ; - réaliser des contrôles liés à la propreté, à l'hygiène et la sécurité des biens et des personnes, y compris pour elle-même ; - mettre en place une procédure et en garantir l'application ; - organiser les relations avec les fournisseurs, les sous- traitants; la hiérarchie, les services ; - analyser le besoin du client et y répondre soi- même ou par délégation ; - gérer les stocks de linge, produits d'accueil ; - évaluer les besoins en matériels, fournitures et déclencher les achats. Auxquelles s'ajoutent pour les établissements de santé : - respecter les consignes de tri des déchets CLIN de l'établissement et l'évacuation de ces déchets ; - réaliser les prélèvements de surfaces, analyse des résultats et plan d'actions avec les équipes ; - respecter la liste de répartitions des tâches ; - veiller au respect des tenues vestimentaires en fonction des tâches effectuées (tabliers, gants anti coupures) ; - respecter les consignes liées aux pictogrammes spécifiques - appliquer strictement les circuits propres et sales déterminés par le CLIN de l'établissement ; - respecter le nettoyage ou le bio-nettoyage des chambres ; - superviser la distribution des repas et veiller aux respects des consignes médicales et à la satisfaction du client.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°9108

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Contribuer à la qualité générale de l'hébergement et du séjour de la clientèle. Prendre en charge la gestion du service en coordonnant, contrôlant, planifiant l'activité du personnel en fonction de l'activité. Gérer les matériels, stocks, fournitures. Animer et encadrer les équipes. Garantir l'hygiène et la sécurité des personnes.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°15811

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné

    Description de l'emploi : Les instituts de thalassothérapie sont aujourd'hui au nombre d'une cinquantaine en France métropolitaine. Ils se situent toujours dans un site marin puisque la thalassothérapie repose sur l'utilisation combinée des propriétés du milieu marin : climat, eau de mer, boues marines, algues, sables et autres substances extraites de la mer. Les activités qui s'y déroulent ne sont pas des soins médicaux mais se situent dans le champ de la remise en forme et du bien être Les instituts sont de taille très variable : ils peuvent compter d'une vingtaine à quelques centaines de salariés. Ils peuvent être, ou non, adossés à des hôtels ou à des restaurants. L'hydro technicien(ne) est capable de : - installer confortablement le client ; - créer un climat de confiance, de bien être et de sécurité ; - donner des informations claires et précises sur les soins prodigués ; - traiter systématiquement toute demande du client soit en direct soit en reportant à la hiérarchie ; - détecter les clients « à risques » ; - préparer les produits de soin en respectant les consignes (huiles, boues, crèmes, algues ...) ; - effectuer tous les contrôles préalables (température de l'eau, des produits chauffés) - contrôler le bon état du matériel utilisé dans le cadre des soins (matériel à ultrasons, bottes de pressothérapie) ; - enveloppements (algues, boues) ; - soins au jet (jet à lance, douche à affusion) ; - modelages de détente ; - nettoyer et désinfecter les postes de soins ; - vérifier le parfait état des surfaces de circulation pour éviter tout accident ; - préparer le poste de travail pour les soins ; - donner des informations sur les autres offres du centre (boutique, restauration ...) ; - présenter au client l'évolution des prestations offertes.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°9373

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Assurer le service des boissons au comptoir, en salle ou en terrasse pour la clientèle des bars, cafés, brasseries en garantissant la qualité de l'accueil et du service. Gérer éventuellement les stocks. Servir éventuellement des préparations culinaires simples.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°21641

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Organiser, planifier et encadrer le travail des serveurs. Assurer la satisfaction des clients et optimiser le nombre de couverts, ainsi que la recette moyenne par couvert. Entretenir une relation permanente avec le chef de cuisine pour s'assurer de la disponibilité des produits et de la capacité de réponse de la cuisine aux demandes de la clientèle.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°20621

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Surveiller, dans le respect de la réglementation, le fonctionnement de l'ensemble des salles de jeux et des périphéries, ainsi que l'acheminements des fonds.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°23072

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°12057

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°17677

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non renseigné Oui Oui Oui Non renseigné Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : L’activité peut être répartie entre plusieurs fonctions : employé de l’industrie hôtelière,service des étages, cuisine, service en salle, agent de restauration, service en café-bar-brasserie, restauration de collectivité Emplois nécessitant un niveau général 5 bis ou 5, une maîtrise et une technique de 3 mois. L'activité s'exerce dans un établissement de l'Industrie Hôtelière : hôtel, café, restaurant, cafétaria, restaurant de collectivité. Selon la taille et/ou la catégorie de l'établissement, l'employé travaille seul ou en équipe. Il peut avoir à travailler la nuit.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Description de l'emploi : Assurer, sous la responsabilité d'un supérieur hiérarchique, avec un degré d'autonomie important, la gestion d'un centre de profit de faible complexité ou d'un service de restauration collective (restaurants d'entreprise, écoles, établissements de soins ou d'accueil) . Encadrer, organiser et coordonner le travail de production et de distribution. Participer à la bonne exécution du contrat, à la satisfaction des clients dans le respects des règles d'hygiène, de qualité et de sécurité.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : Accueil clientèle ; traitement de l’information ; planification des réservations ; facturation et encaissement ; participation à la commercialisation ; faire l’interface entre les différents services et la clientèle, sécurité. Emplois nécessitant un niveau général 4, une maîtrise et une technique minimale de 6 mois. L'activité s'exerce à la réception des hôtels et autres établissements d'hébergement touristique. Selon la taille et/ou la catégorie de l'établissement, le (la) réceptionniste travaille seul (e) ou en équipe, sous la responsabilité d'un chef de réception ou du directeur de l'établissement. Son activité peut s'exercer plus particulièrement dans des services spécialisés : réservation, réception, caisse, information. L'activité réclame la maîtrise d'au moins une langue étrangère et de travailler sous le contrôle direct d'un supérieur hiérarchique (chef d'établissement, de réception, assistant d'exploitation). - mise en oeuvre de procédures d'accueil différenciées ; - mise en oeuvre de procédures administratives et de gestion ; - capacité à la négociation commerciale ; - capacité d'information et de communication ; - maîtrise des logiciels professionnels ; - maîtrise d'au moins une langue étrangère ; - connaissance et application des consignes de sécurité des établissements recevant du public.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°4081

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non

    Commentaires public / pré-requis : Nouveaux entrants dans la branche. Salariés de la branche souhaitant formaliser et/ou développer leurs compétences. D’une manière générale, et débordant le simple cadre des CQP, la branche souligne la place de l’expérience dans la construction des acquis des individus, l’importance de la formation tout au long de la vie et le rôle fondamental de l’entreprise dans ces acquisitions. Elle distingue dans la description des emplois, le niveau général et le niveau professionnel. C’est pourquoi, elle ne se réfère pas aux niveaux de l’Education nationale pour ses CQP. Par ailleurs, considérant que l’objectif professionnel visé et la durée de la formation doivent être adaptés au niveau général du candidat, et non l’inverse, elle ne fixe pas de niveau a priori. En revanche, elle demande aux centres de formation et aux entreprises qui interviennent conjointement dans la préparation des CQP d’estimer la faisabilité du projet du postulant et de déterminer la durée de la formation correspondante. Enfin, elle recommande de privilégier les formations courtes pouvant trouver un prolongement ultérieur par la formation continue et la VAE. Ainsi, en pratique, sauf exception, selon les niveaux initiaux des postulants, la durée de préparation d’un même CQP peut actuellement aller de 6 à 18 mois.

    Description de l'emploi : Mise en place de la salle ; accueil du client ; prise de commandes ; service ; relations avec la clientèle ; gestion d’une suite. Emplois nécessitant un niveau général 5, une maîtrise technique et une expérience minimale de 3 à 6 mois. Le serveur en restauration exerce le plus souvent dans des établissements de petite taille. Il travaille seul en autonomie ou sous la direction d'un(e) responsable. Le plus souvent il assure seul la responsabilité de son rang, mais peut dans certains cas être assisté d'un commis de salle. Le CQP Serveur atteste des capacités à exercer en autonomie : - la mise en place de la salle : nettoyer les locaux et le matériel en respectant les règles d'hygiène et de sécurité, préparer les tables et les consoles de service ; - l'accueil de la clientèle : accueillir, prendre en charge les vestiaires, installer les clients, présenter les cartes ; - la prise de commande : connaître les produits et l'état des stocks pour conseiller la clientèle dans ses choix, établir une commande manuscrite ou électronique claire en notant les particularités (cuisson, régimes,..), transmettre la commande en cuisine ; - le service : assurer le déroulement du service en lien avec la cuisine, veiller à ce que tous les convives d'une même table soient servis en même temps, adapter le déroulement du service en fonction de l'ordre d'arrivée des clients, du type de commande et des demandes spécifiques ; - les formalités de départ de la clientèle : établir et présenter les additions, effectuer et vérifier les opérations d'encaissement, raccompagner les clients, remettre les vestiaires et la carte de l'établissement.

    Financements : Opca-Fafih, Fongecif.

    Organismes de formation : Organismes accrédités sur la base d’un cahier des charges.

    Contenu de la formation : Variable en fonction du profil du postulant.

    Durée de la formation : Variable selon le profil du postulant.

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

  • Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s'est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

    Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné Non renseigné

    Source de la fiche : https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp

    Inscription au RNCP : Voir la fiche RNCP N°12110