Le partage de l'effort de formation entre le salarié et l'entreprise

Fiche signalétique

Accès au texte integral


Résumé :
Les récentes négociations sur la refondation sociale ont mis en valeur l'importance de la formation professionnelle pour l'économie française. Les acteurs sont conscients que, dans une "société de la connaissance", fondée économiquement sur la création et l'échange de biens et services immatériels, l'organisation cohérente de la formation tout au long de la vie est un facteur essentiel de compétitivité. Une partie essentielle du débat porte sur le partage de l'initiative et de la charge de la formation entre l'employeur et le salarié. Dans cette optique, le groupe de travail a procédé dans un premier lieu (chapitre I) à un examen approfondi de la répartition actuelle de la charge et de l'initiative entre l'employeur et le salarié. Ensuite, constatant que le système français, mal adapté à certains défis, devrait être rééquilibré (chapitre II), il propose des voies possibles de réforme (chapitre III).