Les enjeux de la qualification des employés

Fiche signalétique


Résumé :
Historiquement, la distinction entre qualifiés et non qualifiés est associée au groupe des ouvriers et elle s'appuie sur les outils socialement très construits que sont les grilles de classification. Les transformations actuelles de la composition de la population des salariés non qualifiés, leur croissance forte chez les employés pour lesquels la distinction qualifiés - non qualifiés n'existait pas, relancent le débat sur cette catégorie. Comment définir les emplois non qualifiés ? Peut-on se contenter d'une définition par la négative, en termes de manque, qui élude largement la question des contenus et des conditions de travail et tend à identifier non qualifiés, absence de reconnaissance sociale et faiblesse des salaires? La population non qualifiée était majoritairement ouvrière, masculine et industrielle ; elle est maintenant en grande partie employée, féminine et tertiaire. Quels sont les enjeux de cette recomposition? Qui sont les employés non qualifiés ? Quelles sont leurs caractéristiques en termes de conditions d'emploi, contenus des postes, conditions de travail, formation, possibilités de promotion, remunérations ? Dans les professions et les secteurs d'activité où ils sont nombreux, comment se construit et se négocie la "non qualification" ? Quelle place jouent les processus de tertiarisation et de féminisation dans les évolutions récentes de ces emplois? Pour tenter d'apporter un éclairage à cette série de questions, l'objectif de cette étude a été l'articulation de trois niveaux d'analyse : conditions d'emploi, conditions de travail et rémunérations des employés non qualifiés, en utilisant trois types de matériaux : un traitement statistique, des études monographiques sectorielles et une analyse des principales conventions collectives des secteurs. Ce rapport est organisé en six chapitres. Le premier propose un état des lieux descriptif et quantitatif des principales questionsposées précédemment. Le deuxième chapitre propose une analyse des principales conventions collectives des trois secteurs retenus (aide à domicile, hôtellerie-restauration, commerce de détail). Le chapitre 3 analyse ainsi le vaste secteur du commerce de détail. Le chapitre 4 s'intéresse au secteur de l'hôtellerie-restauration. Le chapitre 5 analyse de façon approfondie un des métiers des services personnels et domestiques : celui des aides à domicile. Le chapitre 6 propose une analyse synthétique et transversale des différentes questions qui traversent ce rapport : conditions de travail, compétences et enjeux socioéconomiques de la catégorie des employés dits "non qualifiés".