Métallurgie (accords nationaux)

CQPM Mécanicien en réparation navale

  • Objectifs généraux

    Le CQPM constitue une reconnaissance du professionnalisme permettant de valider les capacités professionnelles des personnes, en vue de leur recrutement, de leur adaptation au poste de travail, ou de leur évolution professionnelle et du développement de leurs compétences. Le CQPM est attribué à l’issue de parcours de formation ou de validation des acquis de l’expérience (VAE).

  • Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non renseigné Non renseigné Oui Oui Oui Non renseigné Non renseigné
  • Commentaires publics, pré-requis

    Jeunes et adultes en contrat de professionnalisation ; salariés des entreprises de la branche des industries technologiques (métallurgie) ; intérimaires ou demandeurs d’emploi sous certaines conditions.

  • Débouchés

    Sur un navire, dans un environnement de multi-activités, d’exiguïté et de confinement, en assurant sa propre sécurité et celle de son environnement, le titulaire de la qualification doit être capable en autonomie de se rendre vers le lieu de réparation et sous l’autorité d’un agent, généralement de qualification supérieure, de :

    - organiser la zone de travail sur le lieu d’intervention sur le navire


    • déposer des ensembles mécaniques (pompes, vannes, réducteurs, tuyautages) ;
    • démonter des ensembles mécaniques comprenant des éléments tels que : roulements, paliers, engrenages, ajustements, clavettes, étanchéité (joints, etc, ...), accouplements, systèmes d’arrêt (circlips, etc), dispositifs de lubrification ;
    • effectuer des mesures et des observations techniques sur les constituants d’ensemble mécaniques, en consignant les résultats et en signalant les défauts et les points d’usure ;
    • réaliser le croquis d’une pièce mécanique simple en vue de son remplacement ;
    • remplacer des pièces défectueuses avec exigence de traçabilité ;
    • remonter des ensembles mécaniques comprenant des éléments tels que : roulements, paliers, engrenages, ajustements, clavettes, étanchéité (joints, etc), accouplements, systèmes d’arrêt (circlips, etc), dispositifs de lubrification ;
    • effectuer les travaux d’ajustage nécessaires à la dépose et à la repose des équipements à bord (surfaçage à la lime, sciage, rodage, ébavurage, portage au bleu, perçage, taraudage, filetage ;
    • extraction d’une vis, d’un goujon cassé, freinage) manuellement et en utilisant des machines portatives (pneumatiques et/ou électriques) ;
    • réaliser les épreuves sur les éléments de l’installation (vannes, pompes, etc, ...) suivant les instructions ;
    • reposer des ensembles mécaniques (pompes,vannes, réducteurs, tuyautages) ;
    • ligner un ensemble tournant (ligne d’arbre, accouplement de moteurs entre eux) ;
    • donner les informations sur son intervention : état d’avancement des travaux d’entretien, difficultés rencontrées et toutes autres informations importantes pour la sécurité ;
    • appliquer les mesures d’hygiène, de sécurité et de protection de l’environnement prévues dans le cadre de l’activité.
  • Financements

    Entreprises, Opcaim, Fongecif.

  • Organismes de formations

    Chambre de commerce et d’industrie, Gréta, Afpi, …

  • Source de la Fiche CQP

    http://cqpm.fr/qualifications.aspx