Restauration de collectivités

CQP Gouvernante d'hôtel

  • Objectifs généraux

    Les partenaires sociaux ont souhaité développer une alternative aux titres et diplômes traditionnels en mettant en place une solution souple visant une qualification professionnelle au plus près des besoins des entreprises et de l’évolution des emplois. Dans certains cas, ces créations ont permis de combler un vide de certification. La démarche engagée en 1992 concernait de façon quasi exclusive les nouveaux entrants engagés en contrat de qualification. En 2000, elle s’est élargie au développement des compétences des salariés en poste, puis, depuis 2004, à la reconnaissance de ces compétences par le biais de la VAE.

  • Accessibilité
    Formation Initiale Contrat d'apprentissage Formation continue Contrat de professionnalisation VAE Demande individuelle Unités capitalisables
    Non Non Oui Oui Oui Non Non renseigné
  • Inscription au RNCP

    Voir la fiche RNCP n°9108
  • Débouchés

    Les hôtels classés avec ou sans restaurant sont aujourd’hui en France environ 20 000. Toutefois seuls 1/5 environ de ces établissements emploient une gouvernante. Si seulement 5% des établissements classés 0/1 étoile ont une gouvernante, 40% des 4 étoiles et luxe en emploient au moins une. On observe donc une forte dépendance entre la catégorie de l’hôtel et cette profession.

    En ce qui concerne les établissements de collectivité, les chiffres sont mal connus mais il s’agit là d’un secteur en pleine expansion (notamment pour les maisons de retraite).

    Les postes peuvent être gouvernante d’hôtel, gouvernante générale, gouvernante.

    Les principales capacités attestées par le CQP gouvernante sont les suivantes :


    • inventorier et répartir des tâches quotidiennes et périodiques ;
    • détecter et traiter les situations de conflit, de démotivation dans les équipes d’étages ;
    • recruter et faciliter l’intégration des nouveaux arrivants ;
    • fournir au personnel toutes les informations nécessaires à un travail de qualité ;
    • contrôler la bonne utilisation des matériels, produits, fournitures ;
    • contrôler quantitativement et qualitativement le linge ;
    • réaliser des contrôles liés à la propreté, à l’hygiène et la sécurité des biens et des personnes, y compris pour elle-même ;
    • mettre en place une procédure et en garantir l’application ;
    • organiser les relations avec les fournisseurs, les sous- traitants ; la hiérarchie, les services ;
    • analyser le besoin du client et y répondre soi- même ou par délégation ;
    • gérer les stocks de linge, produits d’accueil ;
    • évaluer les besoins en matériels, fournitures et déclencher les achats.

      Auxquelles s’ajoutent pour les établissements de santé :
    • respecter les consignes de tri des déchets CLIN de l’établissement et l’évacuation de ces déchets ;
    • réaliser les prélèvements de surfaces, analyse des résultats et plan d’actions avec les équipes ;
    • respecter la liste de répartitions des tâches ;
    • veiller au respect des tenues vestimentaires en fonction des tâches effectuées (tabliers, gants anti coupures) ;
    • respecter les consignes liées aux pictogrammes spécifiques
    • appliquer strictement les circuits propres et sales déterminés par le CLIN de l’établissement ;
    • respecter le nettoyage ou le bio-nettoyage des chambres ;
    • superviser la distribution des repas et veiller aux respects des consignes médicales et à la satisfaction du client.
  • Source de la Fiche CQP

    https://www.fafih.com/entreprises/valider-et-certifier-les-competences/le-certificat-de-qualification-professionnelle-cqp